Résidence
Stéphane Gilot et Sara Létourneau

VERNISSAGE 24 août, 19h

RÉSIDENCE 18 juin au 23 août 2018
EXPOSITION 24 août au 13 septembre 2018
HUIS-CLOS 22 au 25 juin 2018
COLLABORATION avec Tim Brady et le CEM

Tu n’es pas ici au bord du ruisseau
Et ce qui brille ici
N’est pas un vif poisson.
Tu as plongé à la vitesse de l’éclair
Tu as plongé très profond
Tu as plongé loin, très loin :
C’est ici, tout au fond,
Qu’est l’étoile inconnue.

– Kurt Schwitters, Collision, 1927

 

Les artistes ne se connaissaient pas avant ce projet en duo qui tient d’une rencontre manigancée par le commissaire. C’est intuitivement que ce dernier fomente la collision qui, avec un peu de chance, nourrira les artistes dans l’expérience d’un travail à l’envers de leurs habitudes et démarrant réellement avec le début de la résidence. Mais cette collaboration forcée ne doit rien au hasard. Le premier des deux est bien connu pour sa cité performative en chantier permanent, série de lieux tantôt immersifs, tantôt en maquettes qui ont hébergé bon nombre de performeurs. Et l’autre première des deux, quand à elle, caresse le projet de partir du performatif pour construire le lieu qui l’accueille, y mélangeant librement les nombreuses disciplines qu’elle visite jusqu’alors un peu trop séparément à son goût (performance, art visuel, musique, chanson, arts scéniques, théâtre). En émerge une œuvre totale, événementielle d’abord, contagieuse même puisqu’elle s’agrandit déjà de la collaboration surprise d’un musicien aguerrit : Tim Brady.

 

Stéphane Gilot habite et travaille à Montréal depuis 1996 et est originaire de Belgique. Le travail multidisciplinaire de l’artiste combine des installations architecturales où la vidéo et la performance jouent un rôle important, ainsi que des dessins, des aquarelles et des maquettes. Son approche de la sculpture est souvent conçues d’après le contexte de présentation et transforme l’espace en tenant compte de son aspect architectural et idéologique, tout en interrogeant le terrain métaphorique de l’art et de ses publics. Depuis une quinzaine d’année, cette démarche s’articule principalement autour de deux séries : les Plans d’évasion, et les Mondes modèles. Les œuvres de la première série se caractérisent par une pratique de l’installation performative qui s’intéresse aux diverses formes d’utopie et de dystopie, à l’architecture, aux structures sociales, à la cosmologie et à l’épistémologie. La seconde série complète la précédente à partir de la notion de modélisation.

Site Web de l’artiste.

Sara Letourneau se commet en arts visuels, en art performance, au théâtre et en musique. Reconnue à l’international comme performeuse, elle a présenté ses actions en art performance dans plus d’une quarantaine d’événements au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Asie. Son travail en art visuel a été présenté à plusieurs reprises au Québec, notamment ses installations réalisées conjointement avec Magali Baribeau-Marchand qui ont été présentées au centre d’art actuel Bang, au centre d’artiste Langage Plus, à la FAC de Saint-Lambert, dans plusieurs galeries institutionnelles et privées et au Symposium d’art contemporain de Baie-Saint-Paul. Elle a participé à plusieurs projets théâtraux en tant qu’actrice, scénographe ou performeuse (La Rubrique, Le Trillium, Chaire de recherche du Canada en dramaturgie sonore, CEM, Théâtre du Faux-Coffre). Depuis 2015, elle travaille en duo avec Guillaume Thibert sur un projet de chanson francophone performative électro-folk, Stellaire.

Site Web de l’artiste.

Tim Brady est un compositeur et guitariste canadien qui crée de la musique dans les genres les plus divers, allant de la musique de chambre et la musique orchestrale au jazz et à l’improvisation, en passant par des oeuvres électroacoustiques, l’opéra de chambre et des oeuvres pour la danse contemporaine. Il a été commandité et joué par de nombreux ensembles et orchestres en Amérique du Nord, en Australie et en Europe, incluant l’Orchestre symphonique de Montréal, le Vancouver Symphony Orchestra, le Winnipeg Symphony Orchestra, la Société de musique contemporaine du Québec, les New Music Concerts, INA-GRM (Radio-France), le English Guitar Quartet, le Nouvel Ensemble Moderne, le Pittsburgh New Music Ensemble, l’Esprit Orchestra (CBC), le Relâche Ensemble de Philadelphie, le groupe australien Topology ainsi que The Smith Quartet, ensemble de chambre britannique.

Site Web de l’artiste.