Résidence
Cabinet de Fumisterie Appliquée

VERNISSAGE 2 novembre, 17h

Inflate

RÉSIDENCE 8 octobre au 1er novembre 2018
EXPOSITION 2 au 23 novembre 2018
HUIS-CLOS 13 au 16 octobre 2018

J’ai observé un jour Elsie, Lacie et Tillie, les trois sœurs qui vivaient au fond d’un puits de mélasse, dit Alysse Opéhi-Revenue-des-Merveilles.
Elles souffraient de malnutrition, de diabète, de claustrophobie et de toutes sortes de malaises engendrés par leur misérable condition.
Et pourtant, chacune d’elles s’efforçait de dépasser cette condition, car elles s’étaient mises à dessiner.
Mais comme la seule chose qu’elles voyaient à cœur de jour, la seule chose dont elles connaissaient le goût, la texture et la couleur, c’était de la mélasse et uniquement de la mélasse, eh bien, elles dessinaient de la mélasse.

– Louky Bersianik, L’Euguélionne, 1976

Le Cabinet de Fumisterie Appliquée est en résidence au LOBE depuis le début du mois d’octobre pour une période de trois semaines. Invité par notre commissaire en résidence Hugo Nadeau, le C.F.A. explore la thématique curatoriale « Trop de réalité ».

Le vernissage aura lieu le 2 novembre et la restitution de résidence sera visible jusqu’au 23 novembre 2018.

Par une approche à dimensions variables ou excroissances nerveuses (tantôt archéo-fumiste, crypto-fumiste, néo-fumiste ou rétro-fumiste, psycho-fumiste, mystico-fumiste, méta-fumiste ou futuro-fumiste), le Cabinet de Fumisterie Appliquée conçoit des projets multi-format dont les sources d’inspiration constituent des aubaines et lui permettent de fonctionner selon un dispositif d’expansion et de recadrage permanent. Cet élan protéiforme, tout comme l’état potentiel, éphémère et mouvant qui participe de toute matière à fiction, met en inflation ses registres de création.

Diplômé en esthétique, en arts plastiques et en arts appliqués, le C.F.A. a exposé en France, au Royaume-Uni, en Allemagne, au Liban, au Maroc et au Québec.

Site Web du collectif.

Exposition INFLATE du Cabinet de Fumisterie Appliquée (2 novembre-23 novembre 2018)

Crédit photo: Patrick Simard