PERFORMANCES | RIAP 2016

CARLITAUCHU, FRIDO MARTIN, JANINE SOENENS

performances et conférence_ mercredi 21 septembre à 17h00

Comme le veux la tradition, Le Lobe est fier de s’associer, cette année encore, à la RiAP (Rencontre internationale d’art performance – en collaboration avec Le Lieu, Québec) à titre de codiffuseur afin de présenter, dans le cadre de cette édition, le travail d’artistes en provenance du Pérou.

CARLITAUCHU _ (fusion de son nom, Carla Montalvo, et du mot quetchua uchu qui signifie Chili) présente des actions performatives en solo et en collectif depuis 2002. Ses projets personnels sont orientés vers la découverte de la sexualité de la femme et les médias de masse en tant que système normatif qui conçoit le corps féminin comme hypersexualisé, prédéfinissant ainsi cette relation imposée en fonction de certains idéaux de beauté. En tant que performeure, elle a pris part à divers festivals et rencontres de performance, à Lima comme dans d’autres villes péruviennes.

FRIDO MARTIN _ a collaboré avec deux collectifs péruviens importants: Kloaka, un groupe de poètes et Grupo Chaclacayo, un collectif d’artistes en arts visuels qui a perturbé la scène des arts péruvienne.En 2003, il a publié son premier recueil de poèmes, Naufragios. Il a commencé quelques années plus tard à s’intéresser à la poésie phonétique et à la poésie de performance, qui sont aujourd’hui les modes d’expression principaux de son art.

JANINE SOENENS _ a étudié les arts à l’Université catholoque pontificale du Pérou. En 2001, elle a immigré en France et a obtenu en 2006 un diplome de l’École nationale supérieure des Beaux-arts de Paris. Elle a passé deux ans à Berlin pour étudier les arts et le cinéma expérimental. Elle a plusieurs expositions solos à son actif et a participé à des spectacles et résidences d’artistes un peu partout dans le monde.

La soirée débutera à 17h00 avec la conférence du chercheur indépendant, critique et commissaire d’art actuel Emilio Tarazona, en collaboration avec le CÉLAT-UQAC et Le Lobe:

Conférence | Art action au Pérou

L’Observatoire des pratiques artistiques contextuelles vous invite à la conférence d’Emilio Tarazona, chercheur indépendant, critique et commissaire d’art actuel. La communication du chercheur portera sur la production de l’art action au Pérou, son contexte historique et ses formes privilégiées d’expression.

Emilio Tarazona (1975, Pérou) vit et travaille à Bogota, Colombie. Il est l’auteur de diverses publications qui traitent de l’art contemporain en Amérique Latine et de l’art action au Pérou. Il a publié, entre autres, Accionismo en el Perú (1965-2000). Rastros y fuentes para una primera cronologia / Cristina Freire and Ana Longoni (Comp.), Conceitualismos do Sul / Conceptualismos del Sur (São Paulo: Anablume, 2009) /Cuauhtémoc Medina (Ed.), Sur, Sur, Sur, Sur. Séptimo Simposio Internacional de Teoría sobre Arte Contemporáneo (SITAC) (Mexico D.F: Patronato de Arte Contemporáneo, 2010).

À titre de commissaire d’art, il a organisé des expositions et des biennales d’art actuel : Frecuencia e Intensidad. 2 Décadas + 1 Lustro (Galeria Valenzuela Klenner, Bogota, 2014); Cuerpo en disolvencia. Flujos, secresiones, residuos / arte colombiano contemporáneo (Galería Pancho Fierro, Lima; FUGA, Bogota; 2013); Également, il a co-organisé La Otra Bienal (Bogotá, 2013); Subversive Practices: Art under Conditions of Political Repression. 60s−80s / South America / Europe (Wurttenbergischer Kunstverein Stuttgart, 2009); Perder la forma humana. Una imagen sismica de los años ochenta en América Latina (Museo Reina Sofía, 2012-13). La persistencia de lo efímero. Orígenes del no-objetualismo en el Perú: ambientaciones / happenings, arte conceptual (1965–75) (Centro Cultural de España de Lima, 2007).

© Canopée média Sophie Gagnon-Bergeron

© Canopée média Sophie Gagnon-Bergeron

© Canopée média Sophie Gagnon-Bergeron

© Canopée média Sophie Gagnon-Bergeron

© Canopée média Sophie Gagnon-Bergeron

© Canopée média Sophie Gagnon-Bergeron

© Canopée média Sophie Gagnon-Bergeron

© Canopée média Sophie Gagnon-Bergeron

© Canopée média Sophie Gagnon-Bergeron

© Canopée média Sophie Gagnon-Bergeron