CONFÉRENCE | LA MÉDIATION CULTURELLE

JEAN CAUNE

conférence_ vendredi le 24 octobre à 18h30
(En collaborationa avec le CÉLAT)
 [LeLOBE]AFF_JCAUNE

 

Grâce à l’appui de la Chaire internationale du CÉLAT,  et sous l’initiative de Eve Lamoureux (CÉLAT, UQAM) , Jean Caune présentera une conférence le 24 Octobre 2014, au centre d’artistes Le Lobe.  Sa conférence débutera à 18h30.

Expert en médiation culturelle, J. Caune  poursuivra les thématiques développées durant son passage au Québec, thématiques qui seront traitées également à Montréal le 30 octobre, à la Salle de diffusion de Parc-Extension.

Lors de ces deux conférences, J. Caune traitera du contenu qui suit:

 

La médiation culturelle : entre fumée et cristal ; entre nuage et horloge ?

La médiation culturelle ne serait-elle pas, victime de son expansion, devenue l’objet d’une banalisation qui la reconnaît dans n’importe quelle pratique sociale qui met en œuvre des processus d’expression ou de communication. On aurait ainsi une sphère d’activités qui se retrouverait partout et dont le centre serait nulle part (La fumée) ?

Est-il possible d’en construire le concept, issu des sciences humaines et sociales (SHS), susceptible d’analyser les pratiques qui s’en réclament et de définir les conditions de leur exercice (Le cristal) ?

La médiation représenterait-elle qu’une métaphore usée qui, comme la pièce de monnaie ancienne, après être passée de main en main, d’échange en échange, a vu son effigie s’effacer ? Après vingt ans d’usage terminologique, la médiation n’est-elle pas devenue une notion instrumentalisée qui tend à effacer les relations de pouvoir entre les acteurs ; à nier le politique ou encore une approche qui évite de se positionner parmi les paradigmes habituels de la communication : behavioriste, fonctionnaliste, pragmatique…

***

Jean Caune est professeur émérite d’université, docteur en troisième cycle en esthétique et sciences de l’art et docteur d’État en sciences de la communication. Après des études d’ingénieur chimiste, il s’est engagé dans une carrière de comédien et a exercé une activité de metteur en scène. Directeur adjoint de la préfiguration de la maison de la culture d’Angers (1969-1971), il a mis en place le Centre d’Action Culturelle de la Villeneuve de Grenoble (1971-1975) et dirigé la maison de la culture de Chambéry (1982-1988). Élu local à Grenoble et vice-Président de la Communauté d’agglomération grenobloise, délégué au développement universitaire (1981-1988). Comme universitaire, il a dirigé l’UFR des sciences de la communication de Grenoble3 Stendhal (1990-1996), été responsable de l’IUP communication (1996-2000) et de la maîtrise art du spectacle. Ces travaux concernent la transmission artistique et la culture. Il a publié de nombreux articles sur la communication, le théâtre et la médiation culturelle et une dizaine d’ouvrages dont : Acteur-spectateur, une relation dans le blanc des mots, Nizet, 1996 ; Esthétique de la communication, « Que sais-je ? », PUF, 1997 ; La culture en action, PUG, réédition, 1999 ; Pour une éthique de la médiation, PUG, 1999 ; La démocratisation culturelle, une médiation à bout de souffle, PUG 2006 ; Le Théâtre des amateurs, expérience de l’art Accompagnement et autonomie. Textes réunis et présentés par Marie Christine Bordeaux, Jean Caune et Marie-Madeleine Mervant-Roux, L’Entretemps <http://www.lekti-ecriture.com/editeurs/-Collection-Champ-theatral-.html>   Montpellier , mai 2011. Dernier livre paru : Pour des Humanités contemporaines. Science, technique, culture : Quelles médiations ? PUG, avril 2013. Il a participé par des contributions à de nombreux ouvrages collectifs sur les questions de politique culturelle et de médiation. Des articles de Jean Caune sont disponibles sur le site du Gresec, Les enjeux,( http://w3.u-grenoble3.fr/les_enjeux/)».

 

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter:

Constanza Camelo-Suarez, Ph.D / Chercheuse CÉLAT-UQAC

Professeure / Département des arts et lettres

Université du Québec à Chicoutimi / 418 545 5011 #5255